Acrimed: un site super, qui a besoin de quelques ronds

Dans “La Fabrique du consentement“, Edward S. Herman et Noam Chomsky montrent comment les médias américains, malgré une absence de censure étatique ou d’intervention officielle, fonctionnent comme une machine de propagande. Mais c’est précisément cette apparence de liberté du “quatrième pouvoir” qui rend difficile de voir à quel point les médias dominants obéissent à une logique propre, bien éloignée de leur mission: l’information équilibrée, impartiale, au service du public.

Alors certes, faire passer pour une évidence naturelle et permanente ce qui relève en fait d’une construction sociale qui peut donc être déconstruit et modifié, c’est une stratégie classique de légitimation d’une structure ou norme sociale en position dominante. C’est ainsi que, en vrac, le couple, la croissance économique, la prison, le salariat, la nation, l’éducation primaire… se font passer, et passent chez beaucoup de gens, pour des structures “normales”, abouties, qui ne font pas débat, ou alors méritant d’être aménagées marginalement; alors qu’elles sont en réalité fondamentalement discutables.

Le problème est redoublé dans le cas des médias de masse (ou: dominants) parce qu’ils sont une structure qui joue un rôle crucial dans ce processus de “naturalisation” des autres structures, dans tous les champs sociaux. Avant de pouvoir être critique sur l’information, il faut parvenir à être critique sur le canal de l’information.

J’ai été longtemps sceptique face aux accusations de partialité de nos médias dominants. “Complotisme que tout cela”, ai-je eu pensé, “on est en démocratie, neusseupeu, ça pourrait être fort pire, par exemple en Corée du Nord”.

Heureusement, il y a Acrimed. Acrimed, où s’époumonnent avec verve, érudition et humour les excellents Henri Maler, Blaise Magnin et Julien Salingue (entre autres) est un site de critique des médias: déconstruction du discours médiatique, et analyse des structures médiatiques (formations des journalistes, pressions des annonceurs, aides à la presse…).

Acrimed montre brillamment la vigueur que connaît la pensée unique dans nos braves médias hexagonaux. Presse, télé, radio, internet… tous colportent, dans leur traitement de l’actualité ou dans leur absence de traitement, l’idéologie de l’air du temps: néolibéralisme, européanisme, antisyndicalisme, mépris pour les mouvements sociaux, greenwashing, islamophobie, sexisme… et j’en passe, bien sûr. C’est pas évident de voir ces biais pour ce qu’ils sont, quand on n’est pas soi-même directement victime des discours médiatiques fallacieux; moi j’ai eu besoin qu’on me mette le nez dedans. Mais quand on commence enfin à s’en rendre compte… Alors on devient capable d’imaginer tout autre chose, on libère son imagination.

C’est ça le but d’Acrimed. Faites-y un tour, et voyez par vous-mêmes.

Acrimed n’est pas subventionnée, elle a donc besoin de dons!

>>> plus d’infos: POURQUOI SOUTENIR ACRIMED?

>>> donner direct: SOUTENIR ACRIMED

Advertisements

Ne Vous Laissez Pas Abattre: Réagissez!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s