Acrimed: un site super, qui a besoin de quelques ronds

Dans “La Fabrique du consentement“, Edward S. Herman et Noam Chomsky montrent comment les médias américains, malgré une absence de censure étatique ou d’intervention officielle, fonctionnent comme une machine de propagande. Mais c’est précisément cette apparence de liberté du “quatrième pouvoir” qui rend difficile de voir à quel point les médias dominants obéissent à une logique propre, bien éloignée de leur mission: l’information équilibrée, impartiale, au service du public.

Alors certes, faire passer pour une évidence naturelle et permanente ce qui relève en fait d’une construction sociale qui peut donc être déconstruit et modifié, c’est une stratégie classique de légitimation d’une structure ou norme sociale en position dominante. C’est ainsi que, en vrac, le couple, la croissance économique, la prison, le salariat, la nation, l’éducation primaire… se font passer, et passent chez beaucoup de gens, pour des structures “normales”, abouties, qui ne font pas débat, ou alors méritant d’être aménagées marginalement; alors qu’elles sont en réalité fondamentalement discutables.

Le problème est redoublé dans le cas des médias de masse (ou: dominants) parce qu’ils sont une structure qui joue un rôle crucial dans ce processus de “naturalisation” des autres structures, dans tous les champs sociaux. Avant de pouvoir être critique sur l’information, il faut parvenir à être critique sur le canal de l’information.

J’ai été longtemps sceptique face aux accusations de partialité de nos médias dominants. “Complotisme que tout cela”, ai-je eu pensé, “on est en démocratie, neusseupeu, ça pourrait être fort pire, par exemple en Corée du Nord”.

Heureusement, il y a Acrimed. Acrimed, où s’époumonnent avec verve, érudition et humour les excellents Henri Maler, Blaise Magnin et Julien Salingue (entre autres) est un site de critique des médias: déconstruction du discours médiatique, et analyse des structures médiatiques (formations des journalistes, pressions des annonceurs, aides à la presse…).

Acrimed montre brillamment la vigueur que connaît la pensée unique dans nos braves médias hexagonaux. Presse, télé, radio, internet… tous colportent, dans leur traitement de l’actualité ou dans leur absence de traitement, l’idéologie de l’air du temps: néolibéralisme, européanisme, antisyndicalisme, mépris pour les mouvements sociaux, greenwashing, islamophobie, sexisme… et j’en passe, bien sûr. C’est pas évident de voir ces biais pour ce qu’ils sont, quand on n’est pas soi-même directement victime des discours médiatiques fallacieux; moi j’ai eu besoin qu’on me mette le nez dedans. Mais quand on commence enfin à s’en rendre compte… Alors on devient capable d’imaginer tout autre chose, on libère son imagination.

C’est ça le but d’Acrimed. Faites-y un tour, et voyez par vous-mêmes.

Acrimed n’est pas subventionnée, elle a donc besoin de dons!

>>> plus d’infos: POURQUOI SOUTENIR ACRIMED?

>>> donner direct: SOUTENIR ACRIMED

À Marineo, Il Y A Un Magasin de Vélos

Eh ben, ça en fait des updates aujourd’hui! Allez, un dernier: une transcription de mon carnet de bord en date du 24 Mai. Vous en faites pas, c’est très rare que je sois aussi mal luné :)

Hier matin, réveillé à 5h30 par le tonnerre. L’air est lourd de lourd, c’est l’aube mais une aube sans soleil. Ce que je vois: du nuage partout; sur la crête les clignotements rouges des éoliennes, et toutes les 10 secondes un flash, parfois l’arc électrique qui se déploie vertical ou horizontal dans les boucles sombres…
Bientôt il pleut. Pluie lourde. Je me rendors. Continue reading

LE NIOUZINE [numéro °]

_,+{Bon!
Les nouvelles, hm, c’est pas vraiment ça. Désolé. Pardon?

Alors j’ai décidé que j’allais me contenter d’écrire un peu, et pas trop m’efforcer d’être drôle, loufoque, malicieux, etc. Oui d’habitude j’essaie, t’avais pas remarqué? :(

Voici quelques aperçus, telle une planche contact, de mes dernières semaines, et de celles qui viennent. On constatera que certains de ces aperçus sont un peu flous, sur d’autres que j’ai oublié de retirer le cache, et autres analogies hilarantes entre la photographie et la narration. Continue reading

19 NOVEMBRE. Journée Internationale pour la Défense des Hétérosexuels Blancs Patriotes

Nous sommes le 19 Novembre, je me suis réveillé en retard, ou pas; en fait je me rends compte que je ne sais absolument pas à quelle heure j’embauche. J’arrive au taf, qui se trouve être littéralement en face de chez moi par un hasard intéressant. Je gagne mon poste, allume l’ordi, ouvre ma boîte mail dans laquelle je vais devoir fouiller pour trouver mon emploi du temps. Et avant de pouvoir vérifier si je me suis levé pour rien, un communiqué groupé des RH m’annonce fièrement qu’aujourd’hui c’est la “Journée Internationale des Hommes”. On m’informe ainsi que tous mes collègues (mâles: la traduction grecque est bien genrée) qu’un concours est lancé sur le facebook de la boîte, avec à la clé notamment “une X-Box, un jeu vidéo de rallye, 30 minutes de conduite d’une Ferrari Stradale”.

La photo, représentant quatre fiers spécimens de ma gent – tous blancs, et clairement pas des tapettes, chacune des mains visibles est serrée en poing, sauf une qui tient un ballon de foot – nous donne une idée plus claire que le texte de ce que c’est qu’un homme dans cette belle entreprise.

RRROWAAARGGH!!!

RRROWAAARGGH!!!

En entier…

LE NIOUZINE [numéro à&]

Bonjour, Καλημέρα,

!السلام عليكم

i take this blog very seriously

portrait of the malaka as a young fish

et bravo à Vassan qui visite encore ce blogue! T’es un vrai brofrère, Vassan.

Oui après on pourra me faire admettre, que, forcément, après trois mois sans écrire τίποτα, c’est-à-dire nada, c’est-à-dire ouallou, il faudrait peut-être le faire savoir aux intéressés potentiels si je veux récupérer mon lectorat d’antan. D’où l’intense campagne de communication qui accompagne la sortie de cet article pourtant médiocre et écrit à la va-vite (désolé, vous regrettez pas d’être venus j’espère? Pour le moment?)

Et A Présent: des Niouz. (pas énormément.)

la suite…